Brevet, un argument pour votre levée de fonds !

Fiches pratiques

Touroude & Associates

Tout créateur d’entreprise, entrepreneur ou dirigeant peut être amené dans la vie de son entreprise à étudier la possibilité d’une levée de fonds.

Les levées de fonds sont en général à destination des entreprises ayant un projet à fort potentiel avec un développement sur 3 à 5 années, cependant certaines entreprises naissantes peuvent avec un projet solide réussir à intéresser des investisseurs grâce notamment à de la R&D ou à une exclusivité technique et un brevet.

Lors de la décision d’établir une campagne de financement et donc de lever des fonds, vous devez parer à l’ensemble des éventualités négatives, mais aussi mettre les forces de votre projet ou de votre entreprise en avant. Malheureusement, lever des fonds n’est pas si simple : beaucoup d’entreprises appelées pour très peu d’élues.

Le principe de “levée de fonds” peut être résumé grossièrement en deux possibilités.  

Vous avez besoin d’un capital d’amorçage pour répondre à vos premiers besoins et lancer votre business. Seconde possibilité, vous avez besoin d’un capital de développement pour financer et développer votre société et sa phase de croissance.

Dans cet article nous allons voir comment préparer votre pitch et présenter votre entreprise puis nous verrons comment vous pouvez utiliser le dépôt d’un brevet comme un argument de poids pour réussir votre levée de fonds !

Comment faire un bon pitch pour réussir sa levée de fonds?

Votre pitch est l’occasion de montrer à tous et surtout à ceux qui peuvent investir que votre projet vaut le coup ! Terme utilisé pour la présentation orale auprès des investisseurs, vous n'avez que quelques minutes pour convaincre. Le pitch est l’exercice délicat de présentation de votre projet, de votre travail et du temps que vous y avez consacré. Des concours de pitchs sont même régulièrement organisés afin de communiquer autour de son projet.

“Pitcher” est un exercice oral extrêmement compliqué, car il ne demande pas simplement de présenter, mais bel et bien de convaincre votre auditoire. Challenges a réalisé une interview plus qu’intéressante de Phil Waknell, cofondateur de Ideas on stage. Ce dernier donne quelques éléments de sa recette magique pour réussir son pitch.

Voici quelques-uns de ces éléments :

  • Gardez trois mots en tête : Magie, Vision, Passion.
  • Comprendre son client et l’opportunité de marché qu’il offre
  • Présenter son équipe comme l’équipe pour réussir ce défi
  • Sortir du lot par l’audace
  • Utiliser les 30 premières secondes pour l’effet “Waouh”
  • Rester concis
  • Comprendre ces interlocuteurs
  • Avoir un support de présentation qui décoiffe

Comment d’introduire la levée de fonds auprès des investisseurs ?

Il est souvent un peu compliqué, voire même indirectement tabou de parler d’argent dans un pitch. Certains entrepreneurs présentent donc un projet incroyable avec un bon dossier, mais néglige la partie financière, c’est malheureusement une erreur difficile à rattraper.

Les investisseurs face à vous ne sont pas naïfs, ils savent pourquoi vous êtes la et ce que vous recherchez alors parlez chiffres. Soyez précis et parez les questions pièges.

Voici la méthode que nous avons définie pour vous permettre d’aborder votre levée de fonds dans votre pitch :

  1. Expliquez une nouvelle fois votre projet. Les investisseurs ont lu votre projet, mais ils ne le connaissent pas en détail alors expliquez-le de nouveau.
  2. Expliquez votre vision, votre innovation, votre futur, évitez le court-terme.
  3. Rentrez dans les détails sur le marché, votre team, votre business modèle, votre stratégie et votre élément de différenciation.
  4. Ensuite, aborder l’épineuse question. Quelle est la somme que vous souhaitez lever pour votre société, pourquoi et sous quelle forme. 

Le brevet, l’argument massue pour réussir une levée de fonds

Concrètement, réaliser une levée de fonds revient à autoriser l’accès à des investisseurs à votre société. Vous allez donc libérer et émettre des titres de votre entreprise puis les vendre à ces investisseurs. Ces derniers vont donc devenir actionnaires, participer aux assemblées générales et bénéficier d’une partie des bénéfices de votre société.

Comme nous l’avons évoqué un peu plus haut il existe 4 types d’investissements possibles.

  • Les fonds d’amorçage, ils financent le “start” d’une entreprise ou d’un projet.
  • Les business angels, souvent eux-mêmes anciens dirigeants ce sont des personnes réelles souvent plus sensibles à “l’aspect humain” et aux caractères des dirigeants qu’aux chiffres financiers.
  • Les investisseurs en capital-risque, ils sont corrélés avec un fond d’investissement ils interviennent sur des projets matures et avec une certaine stabilité.
  • Les fonds de capital en développement, cet acteur finance des entreprises déjà en forte croissance avec des bases solides et une forte rentabilité.

Utiliser le brevet comme argument pour réussir sa levée de fonds

Un brevet est une preuve de l’aspect innovant de votre projet, certifiée par un Office indépendant (INPI, OEB), qui vous octroie un monopole sur cette innovation, assurant un moyen de défense contre les copies, ce qui permet de rassurer vos investisseurs et qui vous permet de développer plus facilement votre activité à l’étranger.

D’après une étude de Mines ParisTech, les entreprises naissantes ayant un brevet survivent trois fois mieux que celles qui n’en ont pas. Cette même étude montre que 30% de ces jeunes entreprises ayant déposé un brevet ont soit fusionné, soit ont été rachetées soit sont rentrées directement en Bourse ! A contrario, uniquement 8% des autres start-up sont arrivées à ce stade-là.

Un article des Echos.fr donne un autre chiffre, sur 114 projets portés par Genopole, 90% des leaders de projets qui sont parvenus à lever des fonds avaient investi préalablement dans un brevet.

La rigueur et l’exigence de l’INPI et de l’OEB poussent les projets et innovations à être toujours meilleurs, cette rigueur et cette exigence sont un gage important de sécurité pour vos futurs investisseurs.

Les entrepreneurs français sont encore trop nombreux à considérer le brevet comme une charge financière et non pas un actif permettant de développer fortement une activité.

Voici quelques bonnes raisons d’investir dans un brevet pour votre société :

1 - Une sécurité contre la copie

Le dépôt d’un brevet permet à vos investisseurs d’être rassurés, quand vous allez lancer votre produit sur le marché, personne ne viendra copier votre produit, en pillant votre R&D en vous prenant des parts votre marché, sauf à risquer un procès en contrefaçon.

Vous garantissez donc à votre société et vous investisseurs un monopole de 20 ans sur l’innovation sur laquelle ils investissent.  

2 - Le crédit d’impôt recherche

Le (CIR) est une mesure de soutien pour les sociétés qui engagent des dépenses de recherches fondamentales et de développements expérimentaux. Si vos travaux de R&D font l’objet de dépôts de brevets, l’obtention d’un Crédit d’impôt recherche en sera grandement facilité, car justifiant immédiatement de l’aspect innovant de ces recherches.  Il vous permet donc de réduire le coût de votre R&D et facilite le développement de l’innovation.

3 - Dissuader la concurrence

Avec un brevet au nom de votre société, vos compétiteurs vont se poser plusieurs fois la question avant de lancer une action de concurrence à votre projet, au risque de se retrouver attaqués en contrefaçon. Ils préfèreront la plupart du temps se tourner vers un autre marché ou une solution alternative que de prendre ce risque.

4 - Générer des revenus

Vous pouvez valoriser votre entreprise et générer des revenus avec un brevet déposé. Que vous décidiez de commercialiser votre produit vous-même ou que vous optiez pour la mise en place de licences d’exploitation à des entreprises tierces, avec versement de royalties sur les ventes réalisées, vous êtes gagnants !

Les brevets sont encore trop rares chez les entrepreneurs français, pourtant c’est une réelle option pour réussir convaincre des investisseurs et trouver un financement pour son projet ou son entreprise.

Partager

De quoi est constitué le coût du brevet ?

Consultez notre infographie sur le prix du brevet.